Visites : 34704, visiteurs jour 3, en ligne 1.




Bienvenus sur le site des cuisiniers

Nouveau site en construction

Le beau et difficile métier de cuisinier

Un rare métier qui exige encore de la passion : Cuisinier ou Chef cuisinier

 

Fin gourmet, curieux et infatigable, le cuisinier exerce une profession qui jouit d'un marché de l'emploi des plus favorables. (Parce que fatiguant et mal payé hors les chefs étoilés pour les revenus évidement, et encore...) De sa créativité et de son talent dépendent le plaisir gustatif des clients et la renommée du restaurant.

 

Accès à ce métier de cuisinier

Niveau CAP ou équivalent 
Salaire débutant : 1390  € (en 2011)
Selon les entreprises : Statut salarié, fonctionnaire, Militaire ou Statut Indépendant.
Secteurs professionnels : Fonction publique, Hôtellerie - Restauration

 

Apprentis en cuisine (restauration idees chef Regis Marcon)

 

Nature du travail d'un cuisinier

 

1 Élaborer des plats

Le cuisinier maîtrise les recettes de base, les principes de cuisson et de conservation des aliments. Créateur inspiré et appliqué, il exerce un art difficile et passionnant où tous les sens sont sollicités.

2 Organiser le travail en cuisine

Dans les grands restaurants, à la tête d'une brigade de cuisiniers : le chef dirige l'ensemble des personnels en cuisine. Il organise leurs tâches et veille au respect des normes d'hygiène et de sécurité. Il élabore les recettes et les menus, en tenant compte des stocks de marchandises, des possibilités d'approvisionnement, de la saison, du type de clientèle, des plats réalisés précédemment...

3 Le chef de partie : spécialisé

Dans les restaurants gastronomiques, sous les ordres du chef ou du second de cuisine, le chef de partie est responsable d'une catégorie de plats. Par exemple, les poissons, les sauces, les hors d'œuvre... Si le nombre de couverts important, c'est surtout un chef d'équipe, responsable d'une partie du menu, et capable d'occuper différents postes de travail.

4 Le commis ou aide de cuisine,

 

Pour faire face aux conditions de travail éprouvantes de son métier, le cuisinier doit être en bonne condition physique et nerveuse. Il gère le stress et fait preuve d'ordre et de méthode pour ne pas se laisser déborder. Vif, rapide et efficace, il a le souci de la propreté et de l'hygiène.

 

 

Les conditions de travail dans la restauration

 

Le cuisinier travaille debout, dans la chaleur des fourneaux, tôt le matin et tard le soir. Des conditions difficiles. Il doit gérer le stress liés aux coups de feu (quand de nombreux plats doivent être servis en même temps en salle) et la fatigue engendrée par les horaires de travail.

 

Plus l'établissement est grand, plus le travail en cuisine est fractionné : commis, second, chef de partie, chef. Dans un petit restaurant, en revanche, le chef est souvent seul avec son commis.

 

 

Lieux de travail


Restaurant de chaîne hôtelière, restaurant traditionnel, gastronomique ou de collectivité, restaurant à thème (grillades, poissons, soupes...), nouvelle restauration (pizzerias, crêperies)... Dans l'administration, à l'armée, etc. le cuisinier a l'embarras du choix pour exercer ses talents.

Les offres d'emploi: chaque année, 14 000 postes de cuisinier sont proposés en France !

(Une personne courageuse trouve toujours à travailler !)


En cuisine, c'est l'expérience qui fait progresser. Un titulaire de CAP ne gagnera ses galons de chef cuisinier qu'au terme de plusieurs années d'activité professionnelle. Un chef cuisinier peut devenir directeur de la restauration ou gérant d'un restaurant de collectivité, ou encore s'installer à son compte.


Source ONISEP Fiche métier : Cuisinier