Visites : 32773, visiteurs jour 4, en ligne 1.




Bienvenus sur le site des cuisiniers

Nouveau site en construction

Paul Bocuse


paul Bocuse Cher cuisinier lyonnaisPaul Bocuse est né à Collonges au Mont d’Or (au bord de la Saône à dix kilomètres au nord de Lyon) le 11 février 1926. Il est le fils de Georges et Irma Bocuse, cuisiniers de père en fils dans le même village depuis le XVIIe siècle. Le jeune Paul a sa voie tracée. Il la suivra avec éclat.


En 1942, âgé de 16 ans, il entre comme apprenti chez Claude Maret, au Restaurant de la Soierie à Lyon. Il y apprend à faire le marché ce point si important de la haute cuisine, savoir choisir les ingrédients de belle qualité. Durant cette période de Seconde Guerre mondiale il faut aussi faire le marché noir et faut tuer le cochon ou le veau quand l’occasion se présente.


En 1944 à 18 ans, il s'engage volontairement dans l'armée de la libération du Général de Gaulle et est incorporé dans la 1re division française libre. Blessé d'une balle en Alsace, il est soigné par les américains et participe au défilé de la victoire à Paris en 1945.


Après la guerre il reprend son apprentissage et va chez Eugénie Brazier dite « La mère Brazier », trois étoiles au Michelin en 1933 installée au col de la Luère à Pollionnay toujours dans la région lyonnaise. En plus de faire la cuisine, il entretient le jardin potager, trait les vaches, fait la lessive et le repassage.

Ensuite il monte à Paris et travaille au Lucas Carton, un prestigieux restaurant de la place de la Madeleine dans le 8e arrondissement avec le grand chef cuisinier Gaston Richard, où il se lie d'une solide amitié avec ses camarades de fourneau Pierre et Jean Troisgros (les frères Troisgros à Roanne).

Dans les années 1950, les trois amis font équipe dans le prestigieux restaurant La Pyramide de Vienne (Notre Vienne français à 20 km au sud de Lyon), chez les grands chefs Fernand Point et Paul Mercier. Ils y apprennent le raffinement ainsi que la grande générosité de ce dernier.


En 1961, Paul Bocuse remporte le concours du Meilleur Ouvrier de France et obtient sa première étoile au Michelin.


L’Auberge familiale



Auberge Bocuse de Collonge proche de LyonEn 1962, il transforme l'auberge guinguette de son père et se voit attribuer la deuxième étoile.


1965 est l'année de la consécration, la troisième étoile du Guide Michelin vient couronner le travail réalisé.

Mais il doit racheter son nom ! En effet, en 1921, son grand-père paternel avait vendu le fond et le nom. Son établissement des bords de Saône ne peut porter le nom de « Bocuse ». Il rachète alors son nom et rebaptise l'Auberge de Collonges « Paul Bocuse ».


En 1975, il est fait chevalier de la Légion d'honneur par le Président de la République Valéry Giscard d'Estaing au palais de l'Élysée. Pour cette occasion, il crée la célèbre « soupe aux truffes V.G.E ».


En 1987, il crée le Bocuse d'Or ou concours mondial de la cuisine.



En 1989, il est désigné « Cuisinier du Siècle » par Gault-Millau.

 

Il devient alors le « Pape de la cuisine ».


En 1995 il est le premier chef à entrer au musée Grévin de Paris.


Aujourd’hui il dirige plusieurs restaurants à Collonges au Mont d’Or et à Lyon.


Source Wikipédia