Visites : 35519, visiteurs jour 14, en ligne 1.




Bienvenus sur le site des cuisiniers

Nouveau site en construction

Le prestigieux restaurant de la tour d'argent à Paris étoilé au Michelin.
The prestigious restaurant « La Tour d'Argent » in Paris

Vue sur Notre Dame de Paris depuis la Tour d'argent

Selon l'historique présenté par le restaurant lui-même, en 1582, Rourteau, grand chef cuisinier, fonde le restaurant « L'Hostellerie de La Tour d'Argent » au cœur de Paris avec vue « exceptionnelle » sur la Seine et sur la cathédrale Notre-Dame de Paris. Il s'installe dans une tour de style Renaissance pailletée de mica dont la brillance donne le nom à l'établissement de tour d'argent.


In 1582, great chef Rourteau, founded the restaurant "L'Hostellerie de La Tour d'Argent" in the heart of Paris with a "exceptional" view  on the Seine and the cathedral "Notre-Dame de Paris". He settled down in a tower of Renaissance style spangled by mica, the shine of which gives the name to the establishment of silver tower.


 Le roi Henri IV devient un habitué des lieux et vient y déguster poule au pot ou pâté de héron après ses parties de chasse.


La même version veut qu'au XVIIe siècle, Louis XIV et toute sa cour viennent y manger depuis le château de Versailles, et le cardinal de Richelieu aime y déguster une oie aux pruneaux. Le duc de Richelieu y fait accommoder un bœuf entier de trente façons différentes (Bœuf Richelieu) et Madame de Sévigné vient y déguster du chocolat.


Toujours suivant cette version au XVIIIe siècle la Tour d'Argent est l'un des fleurons de la cuisine française, jusqu'à la Révolution française où elle est saccagée par les révolutionnaires et fermée.


Cependant on ne trouve aucune mention d'un restaurant, cabaret, etc. à cette adresse avant 1860, quand Baedeker (ancètre du guide Michelin ?) écrit : « entre Notre-Dame et le jardin des Plantes, au quai de la Tournelle, vis-à-vis du pont de ce nom , il y a le petit hôtel et restaurant Lecoq ; hôtel de la Tour d'argent, un peu éloigné, il est vrai, mais bien tenu et bon marché (chambre, 2 fr., beefsteak, 1 fr.).


Une table à la tour d'argent avec vue sur Paris

 

Rouverte au XIXe siècle, c'est un lieu à la mode où se retrouvent artistes, gens du monde et gens de lettres notamment George Sand, Alfred de Musset, Balzac.


Tour d'Argent is mentioned by Marcel Proust in "In Search of Lost Time" in the volume "Within a Budding Grove In the Shadow of Young Girls in Flower".


En 1947, Claude Terrail qui rêve de devenir comédien de théâtre et de cinéma succède à son père comme maître de maison après son baccalauréat et fait de la Tour d'Argent son théâtre permanent pour des fêtes quotidiennes développant admirablement l'art de l'accueil, de l'élégance, du charisme, de l'éloquence. Il reçoit altesses, chefs d'État, hommes politiques, stars, écrivains, artistes, dont l'Empereur du Japon Hirohito, la reine Élisabeth II du Royaume-Uni, John Kennedy, Orson Welles, John Wayne, Errol Flynn, Ava Gardner, Marilyn Monroe etc.


In 1947, Claude Terrail succeeded his father. He developed the art of hospitality, elegance, charisma, eloquence. He received Highnesses, heads of state, politicians, stars, writers, artists, including the Emperor of Japan Hirohito, Queen Elizabeth II of the United Kingdom, John Kennedy, Orson Welles, John Wayne, Errol Flynn, Ava Gardner, Marilyn Monroe etc.


La cave à vin du restaurant la tour d'argent à Paris

Il développe l'exceptionnelle cave de la Tour d'Argent sous la Seine avec 450 000 bouteilles ainsi que le salon Georges V en 1951 et l'Orangerie en 1953


La cave à vin de la Tour d'Argent est la plus importante et prestigieuse de Paris avec 450 000 bouteilles réparties en 15 000 références (dont un quart vieilles de plus de 20 ans) répartie sur 900 m² et deux étages, à deux mètres sous terre.


The wine cellar of the Tour d'Argent is the most important and prestigious of Paris with 450,000 bottles distributed in 15 000 references (including one quarter older than 20 years) spread over two floors and 900 square meters, two meters below land.



Source Wikipédia l'encyclopédie libre